C’est une pratique extrême qui réveille des instincts primaires aussi bien chez l’homme que chez la femme. Le gang bang vise en quelque sorte l’humiliation de la femme en la soumettant à des parties de jambes en l’air avec plusieurs hommes à la fois. Dans certains cas, il s’agit de plusieurs dizaines d’hommes. Il est pourtant fou de constater combien de salopes en chaleur fantasment à l’idée de se faire sauvagement embrocher par une armée de bites dures qui leur dilateraient profondément les orifices. Plus d’une nymphomane jouissent rien qu’à s’imaginer dans une telle situation.

Le gang bang est aussi (et surtout) l’affaire des mecs qui prennent leur pied à assouvir ce fantasme très couru. L’idée d’avoir une salope disponible et ouverte à tous les désirs est déjà en elle-même une stimulation particulièrement jouissive. Ce n’est pas tous les jours qu’on tombe sur un tel morceau de choix. Une machine de sexe prête à en découdre avec une armada de bites à vif. Ça prend vite des allures de baise à la chaine. La voir aux pieds de tous ces mecs qui ont la queue en l’air et entrain d’engloutir goulument chacun de ces pieux au plus profond de sa gorge chaude est un moment de pure extase.

Cette chienne insatiable se fait assiéger de toute part par des queues qui n’en finissent pas. Elle en pompe des kilomètres de bites au fond de sa gorge chaude avant de se faire prendre en sandwich à tour de rôle des mecs surexcités. On aime la voir gémir, hurler de plaisir quand elle se fait exploser les trous. Elle se fait prendre à fond et jouit comme une fontaine. Plus c’est dur, plus ça dure et plus c’est jouissif. La fin de scène épique est cette pluie de giclée qui l’inonde.