En tant que mec, on a tous une cousine super chaude avec laquelle notre lien de parenté est tellement flou qu’on se demande bien pourquoi on n’aurait pas le droit de se la faire. Elle a le sourire facile et un corps de stripteaseuse qu’elle n’hésite pas nous montrer à moitié nu au grand malheur de notre bite qui bande à s’en faire mal. Ce calvaire vire à la torture lorsque la cousine en question se prend d’affection fraternelle pour nous et nous couvre de baisers à la moindre occasion. C’est dans des moments pareils qu’on envie les bêtes qui, elles, n’ont cure des liens de parenté.

Lorsqu’au détour d’une soirée un peu arrosée, on se retrouve la bite au fond de la gorge d’une cousine canon un peu émoustillée par l’alcool, on se dit forcément qu’il y a pire comme fin de soirée. Elles sont nombreuses ces cousines qui ne s’embarrassent pas d’une parenté dont seuls les anciens et les livres d’histoires se souviennent. Pourquoi d’ailleurs se priver d’une belle partie de jambes en l’air avec une chaudasse qui promet d’être un coup d’enfer ? Pourquoi s’empêcher de répondre à ses appels quand on sait de toute évidence que sa chatte doit mouiller quand elle vous voit ?

Les cousines salopes et nymphomanes sont de véritables pépites. D’abord, parce qu’on n’a pas besoin de sortir le grand jeu de la drague pour les mettre dans son pieu, ensuite, parce que ça reste juste une histoire de cul sans lendemain, juste bonne pour se vider les couilles de temps en temps. La catégorie « cousines » vous montre des salopes qui n’en ont rien à branler de la parenté. Elles se font baiser par des cousins trop heureux de tirer un coup avec ces salopes chaudes. De plus, l’aspect tabou d’un tel plan cul ne fait que rajouter de l’excitation au jeu.