Jouer dans des films de cul n’est pas l’activité la plus courante que vous rencontrerez. Peu de gens peuvent en effet se vanter d’avoir un parent ou un voisin qui évolue dans l’univers du x. Il est vrai qu’être acteur ou actrice de films pornographiques est un métier dont peu se vanterait, pourtant l’industrie représente des sommes colossales avec aussi son lot de stars. C’est donc un boulot qui répond à une réelle demande et suscite des vocations chez plus d’un passionné qui au final se retrouve à poil devant la caméra.

L’idée d’un casting pour un film de cul obéit évidemment à des attentes particulières. Il est clair que vous n’aurez pas besoin de mémoriser un script de 20 pages pour participer au casting, par contre si vous êtes un mec, vous avez intérêt à avoir l’érection facile. Important également de savoir la tenir en berne aussi longtemps que le nécessitent les scènes. Dans le cas d’une femme, des jolies mensurations sont un atout indéniable, même si les compétences de garage à bites sont plus essentielles. En effet, un bonnet D vous mettra difficilement aussi à cran qu’une chevauchée sauvage avec gros plan sur une bite raide explosant un orifice suintant.

Dans la même suite, une bite surdimensionnée vaut toujours son pesant d’or. Côté salope, la tendance est à la croupe cambrée et de plus en plus de mecs se délectent la bite en l’air devant les rondeurs à outrance de jolie chienne qui s’en prend plein la chatte pendant d’interminables minutes. Les scènes en trio ou de partouze sont aussi particulièrement prisées. On imagine bien le bonheur que pourrait connaitre un mec dans une scène où de jolis culs sont offerts. L’inverse est aussi valable pour ces grosses chiennes en manquent qui s’imaginent empalées par plusieurs grosses queues raides.